Merci Madame ATWOOD !

Je profite de premier week-end de reconfinement pour partager un coup de coeur lecture sur lequel j’aimerais beaucoup avoir vos avis, notamment quant à son adaptation à l’écran que je n’ai pour ma part pas encore eu l’occasion de découvrir.

C’est l’écoute de l’épisode n°80 du Podcast La Poudre (A ECOUTER ICI) dans lequel la brillante Loren BASTIDE s’entretient avec Magaret ATTWOOD, qui à provoqué en moi une envie irrésistible, de l’ordre de l’urgence, de lire LA SERVANTE ECARLATE.

Je n’avais jusqu’alors pas fait le rapprochement entre les bandes annonces aperçues ça et là de la Série THE HANDMAID’S TALES et ce roman dystopique parut en 1985 dont j’avais bien sur entendu parlé sans jamais avoir “le courage” de m’y attarder.

En effet, si j’apprécie les romans historiques, le genre futuriste en général et la dystopie en particulier n’est pas un genre que j’affectionne particulièrement.

Me projeter dans le futur, même au travers un divertissement est pour moi source d’angoisse profonde.

J’ai lu par obligation dans le cadre scolaire, à contre coeur, 1984 et le Meilleur des Mondes qui m’ont profondément ennuyés… mais j’étais jeune alors et aujourd’hui je me demande sincèrement si l’ennui provoqué par ces lectures n’était rien d’autre qu’une forme de peur.

Car qui peut dire comment va évoluer notre monde et qui sait si ce qui est décrit dans de tels récits n’est pas amené à se produire un jour…
C’est la raison pour laquelle à chaque fois que je me suis retrouvée en quête d’une lecture et que ce roman me tombait sous la main, j’y renonçais dès la lecture des trois premières lignes du synopsis en mode “ha oui c’est quoi ça déjà.. c’est un incontournable il me semble.. ?? Ah ouais mais non…”.
Et là, en écoutant la voix de cette vieille dame de 80 ans à l’esprit affuté, brillante, profondément ancrée dans son époque, nous livrant son analyse percutante mais toute en nuances, tellement juste, de ses enjeux à la fois écologiques, technologiques et humanistes, je me suis sentie portée par cette voix puissamment inspirante…

Je me suis procurée dans l’heure la servante écarlate.

J’ai oublié mes angoisses de projection et me suis plongée sans retenue dans cette histoire sur le fil entre résignation et espoir, servie par une écriture à la fois réaliste et sensible…

Et puis je crois que savoir que ces lignes avaient été écrites en 1985 a apporté la touche de légèreté qui m’a permis de prendre le recul nécessaire vis à vis de  l’angoisse de la projection. En effet, y a dans certaines descriptions notamment quand il s’agit des technologies utilisées une forme de naïveté rafraîchissante qui apportait une respiration à ma lecture…  

Si 32 ans séparent l’écriture du premier roman de celle de sa suite, j’ai pour ma part enchaîné la lecture des deux parties et me suis sentie chanceuse de pouvoir le faire (génération Netfilx) ! Je n’ai pas regretté d’avoir attendu si longtemps pour lire le premier roman car cela m’a permis d’en connaître immédiatement la suite ! Et quelle suite !

J’ai aimé le premier, mais j’ai trouvé le style un peu trop contemplatif. A vrai dire j’ai été un peu déçue, je m’attendais à plus de rythme et d’action.

Sachant que les mouvements féministes américains anti-trump s’étaient emparés de la symbolique tenue écarlate comme symbole de leur combat, j’ai attendu au fil des pages un mouvement de rébellion, une vraie révolte, une prise d’arme ! Et (attention spoiler) pour tout vous dire j’ai trouvé la fin terriblement frustrante…
Je pense que c’est en premier lieu ce qui m’a poussé à enchainer sur la suite. Qui ne m’a pas déçue !
Je l’ai trouvé proprement jubilatoire. Tout ce qui m’a manqué dans le premier se trouve dans le second.
Ce qui est drôle c’est de penser que l’autrice à pris 30 ans mais son style et son écriture semblent avoir rajeuni…

Je ne divulgâcherais pas plus si vous êtes de ceux.lles qui n’on pas encore lu cette histoire, je vous laisse la découvrir mais ne saurais que vous conseiller de ne pas vous arrêter au premier, même s’il vous paraît un peu ennuyeux.

J’ai maintenant hâte de voir comment cette histoire a été adaptée à l’écran et me languis de sa diffusion sur Netflix, en espérant que cela arrive un jour…

Et vous avez vous lu les livres ? Seulement le premier ?  Vue la série ? Les deux ? Si c’est le cas j’aimerai beaucoup avoir votre avis sur son adaptation !

Dites moi tout !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s